Comment lutter contre le sentiment de tristesse ?

La tristesse est une émotion naturelle, qui survient après une déception ou une expérience blessante. Souffrance psychologique, la tristesse est le plus souvent associée à la perte, au deuil, au désespoir et au chagrin. Toutefois, il arrive parfois qu’elle s’installe pour une longue période, sans raison apparente. L’individu a alors l’impression que la tristesse se loge à l’intérieur de lui et ressent un poids constant dans la poitrine. Souvent symptôme de la dépression, la tristesse « chronique » n’est pas imbattable. Il vous suffit d’être bien armé !

Accepter la tristesse pour la vaincre plus facilement

Lorsque la tristesse prend le dessus, on a souvent tendance à la rejeter ou à la renier. Lorsque l’émotion est trop intense, on a l’impression qu’elle envahit le corps, comme un parasite étranger. Par automatisme de défense, on se protège et on ne permet pas à la tristesse de s’exprimer. Pourtant, pour s’en débarrasser, il est important d’extérioriser son chagrin.

Cela se traduit différemment selon les personnes : crise de larmes, flot de pensées mélancoliques, pulsion artistique, etc. En exprimant sa tristesse, on l’accepte pleinement. Le corps n’a plus l’impression d’être dominé ; il tolère la présence de la tristesse pour mieux la contrôler.

Pour extérioriser la tristesse, il est important de se retrouver avec soi-même une heure ou deux par jour. L’occasion pour le cerveau de baisser le masque et pour le corps de se relâcher. Seul, on n’a plus besoin de faire semblant et on peut plus facilement se montrer vulnérable.

Pour favoriser l’extériorisation, vous pouvez utiliser des solutions naturelles, qui vous permettront de vous détendre. Les avis sur la fleur de Bach sont par exemple très favorables, en période de deuil ou de grand chagrin.

Se dépenser et créer pour lutter contre la tristesse

La tristesse est une émotion difficile à gérer et lourde à porter. Parfois, on se sent impuissant face à son poids écrasant. La tristesse peut alors mener à un état dépressif, voire végétatif. On ne se sent plus capable d’évoluer et d’aller de l’avant. Pour ne pas avoir l’impression de trop stagner, il est important de se fixer un objectif.

Puisque l’esprit semble trop préoccupé, il peut être bénéfique de travailler le corps. En effet, le sport est le remède préféré de certaines personnes. Il permet de se dépenser et, surtout, de relâcher des endorphines pour anesthésier momentanément la douleur.

Mais le sport n’est pas la seule solution ! Vous pouvez, par exemple, vous donnez pour objectif de voyager ou de cocher les cases d’une to-do list. N’hésitez pas à vous faire plaisir. C’est le moment de vous choyer ! Une gourmandise, du shopping, une séance bien-être, un nouveau téléphone, etc.

Et, si vous avez l’âme artistique, pourquoi ne pas transformer cette tristesse en art, en commençant un nouveau projet ? Extérioriser la tristesse via sa passion permet de réaliser un vrai travail sur soi-même.

S’entourer de ses proches pour retrouver le sourire

Quand la tristesse est là, plus rien d’autre ne semble compter. Ainsi, vous n’avez pas vraiment la tête à rencontrer vos amis ou les membres de votre famille. Tout ce que vous souhaitez faire, c’est vous isoler, à l’abri du monde. Seulement, voilà, se renfermer n’est jamais la solution. Pour lutter contre la tristesse, il faut se donner du mal.

La tristesse engendre souvent la solitude. Pourtant, la sociabilité est primordiale pour aller mieux. Il s’agit d’un réel soutien et d’un vrai soulagement. N’oubliez pas que les autres peuvent vous apporter une aide émotionnelle. En outre, l’interaction stimule d’autres émotions, comme l’empathie. Cela ne fait jamais de mal de se détourner un moment de ses soucis quotidiens !

Engagez le dialogue avec vos amis et les membres de votre famille. Si vous n’êtes pas encore tout à fait prêt, prévoyez des sorties plus légères, qui se prêtent à la joie et au rire. Souvent, les personnes tristes ont l’impression d’infliger leur présence aux autres. Stop ! Enlevez-vous cette idée de la tête.

Reposez-vous trente minutes ou une heure avant de sortir et relaxez-vous grâce aux huiles essentielles de fleur de moutarde. Après avoir rechargé vos batteries, rejoignez vos proches et changez-vous les idées !

Pour résumer, la tristesse est une émotion éprouvante qu’il semble difficile de surmonter. Toutefois, en prenant le temps d’extérioriser ce sentiment, en vous fixant des objectifs et en gardant contact avec vos proches, vous verrez bientôt la lumière au bout du tunnel. Bon courage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *